C’est pas faux…

  • Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 22 octobre 2006

22 octobre, 2006

Humeur du jour(oui meme si tout le monde s’en fiche)

Classé sous Non classé — cestpasfaux @ 16:23

automne.jpg
C’est l’automne mes amis!!!Youpi le temps des belles feuilles flamboyantes, des champignons,des marrons chauds au coin du feu tout ca tout ca…Ouai merci mais la vie c’est pas un film!!!!L’automne c’est aussi les jours qui deviennent de plus en plus courts, de plus en plus gris et de plus en plus froids……..le temps de la ptite deprime saisonniere, plus ou moins accentuée par les hauts et les bas de nos petites vies trepidantes(ou pas justement).On veut nous faire gober que l’automne c’est beau, c’est poetique ect…Bah oui hein allons jouer dans les feuilles mortes les amis, c’est tellement joli et amusant!!!!!Mouai j’ai un doute la… 
  Donc vous l’aurez devinnez pour le moment l’humeur n’est pas au beau fixe,baisse de motivation automnale,envie de rien sauf de rejoindre la cousine cherie a Buenos Aires…Dune parce que bon au bout de presque trois mois ben elle manque et puis bon parce que Buenos Aires a l’air magnifique… Ajoutez a cela, une deception amoureuse, qui certe date d’un petit moment mais n’est toujours pas guerie du tout du tout, et vous obtenez tous les bons ingredients pour cette saleté de deprime automnale!!!! Voila voila en gros l’humeur du jour c’est une humeur tristounnette, comme le temps…ELLE me manque et bon je devrais pa le dire mais IL me manque…
Une petite BD?allez voir ici chez le seigneur Boulet: http://www.bouletcorp.com/blog/index.php?date=20061017
La bande originale de ce post????
A la faveur de l’automne
Tété

Posté devant la fenêtre
Je guette
Les âmes esseulées
A la faveur de l’automne

Posté devant la fenêtre
Je regrette
De n’y avoir songé
Maintenant que tu m’abndonnes

A la faveur de l’automne
Revient cette douce mélancolie

Un, deux, trois, quatre
Un peu comme on fredonne
De vieilles mélodies

Rivé devant le téléphone
J’attends
Que tu daignes m’appeler
Que tu te décides enfin

Toi, tes allures de garçonne
Rompiez un peu la monotonie
De mes journée de mes nuits

A la faveur de l’automne
Revient cette douce mélancolie

Un, deux, trois, quatre
Un peu comme on fredonne
De vieilles mélodies

A la faveur de l’automne
Tu redonnes
A ma mélancolie
Ses couleurs de super-scopitone
A la faveur de l’automne

Comment ai-je pu seulement
Être aussi bête ?
On m’avait prévenu
Voici la vérité nue
Manquerait
Plus que le mauvais temps
S’y mette,
Une goutte de pluie et
J’aurais vraiment tout perdu

Alex le Gros biquet |
DES-ESPERANCE(S) ! |
La Merguez Magique Attitude |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | recherche scientifique
| Une pomme couleur verte
| Le Tunnel de Rock en Cours